Stations hivernales

Haltes urbaines lumineuses et chaleureuses dans 17 arrondissements de la ville de Montréal

Des installations artistiques pour redynamiser des espaces publics inoccupés et favoriser le commerce de proximité

Art public

Intégration artistique

Aménagement créatif de lieux - Direction de production

Haltes urbaines lumineuses et chaleureuses dans 17 arrondissements de la ville de Montréal | MASSIVart - Intégration artistique

Le Bureau du design de la Ville de Montréal a lancé en 2020 un appel de qualification « Repenser l’espace public » qui avait pour objectif final de concevoir et réaliser des “stations hivernales” dans 17 arrondissements montréalais.

Le défi était de produire des installations capables de résister à l’hiver montréalais, adaptées au contexte pandémique, qui amélioreraient le quotidien des habitants.

Le résultat : des stations hivernales aménagées sur des places, des parcs, des stationnements ou des espaces vacants, les transformant en haltes urbaines chaleureuses.

MASSIVart a collaboré avec Aedifica, Körnelius et l’atelier d’ébénisterie du Groupe Information Travail pour concevoir le « Jardin des espoirs » située sur la place du Village-de-la-Pointe-aux-Trembles. Illuminée et parée de structures multiformes rappelant les couleurs des conteneurs de bateaux cargo naviguant sur le fleuve Saint-Laurent, cette installation poétique a égayé le quotidien des habitants.

La station hivernale avait pour but de favoriser le commerce de proximité et l’achat local. Pour ce faire, les passants étaient invités à se procurer dans les magasins alentours des rubans prévus pour être attachés aux installations. L’expérience est alors devenue participative. Deux objectifs très importants à atteindre dans un contexte de pandémie ont alors été comblés grâce à ce projet d’art public : redonner de la joie aux habitants et encourager l’économie locale.

Étant également un projet durable ayant un impact social positif, la station hivernale a été construite par des apprentis ébénistes issus d’un cours d’insertion sociale et professionnelle, permettant ainsi à ces derniers, très motivés, de contribuer au bien-être de leur communauté. Le projet a également été réalisé avec du bois local recyclé, notamment du frêne, et des produits de finition respectueux de l’environnement.

Le projet primé a obtenu deux places sur le podium des Grands Prix du Design 2021 dans la discipline Design urbain, architecture du paysage et aménagement paysager : dans les catégories Intégration de l’art dans le paysage et le développement urbain, et Projet de design municipal. Le projet a également remporté le Prix Applied Arts 2021 dans la catégorie Design environnemental-expérimental/événementiel.

En raison du succès de l’installation, sa durée de vie a été prolongée pendant toute la saison estivale, dans le parc Zotique-St-Jean. Nous sommes reconnaissants de voir que ce projet de placemaking créatif occupe une place particulière dans le cœur des Montréalais.